Mandarin de Timor





 

                                            Diamant mandarin de Timor


 

                                                   

Il existe deux sous-espèces distinctes.
Le Taeniopygia guttata guttata,
le Diamant mandarin de Timor, s'étend de Lombok
dans les îles de la Sonde
ou de Nusa Tanggara en Indonésie à Sermata,
en plus des secteurs côtiers
autour du continent australien.
L'autre sous-espèce est Taeniopygia castanotis gutatta.
Cette dernière espèce est trouvée sur
la plus grande partie de l'Australie
continentale et parfois considérée comme domestique.

Les différences morphologiques entre les sous-espèce
incluent des différences dans la taille.
Le Taeniopygia guttata guttata est plus petit
que le Taeniopygia guttata castanotis
et ne porte pas la même marque distinctive sur
la gorge et la partie supérieure de la poitrine.


Le diamant mandarin se reproduit après que d'importantes
pluies se soient produites
dans son habitat naturel, à n'importe quel moment de l'année:
les individus en captivités sont donc succeptibles
de s'accoupler tout au long de l'année.
Adaptables et versatiles dans la construction de leurs nids,
les diamants sauvages peuvent s'installer dans des niches,
grottes, buissons, maquis, terriers de lapins, sur des nids
de termites voire dans les trous
présents dans des structures humaines.


Alimentation : graines exotiques, millets en grappe, patée.........

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×